Organiser la concertation

Dans le cadre d’îlink, la maîtrise d’usage – telle que l’a proposée Scopic et telle que l’anime aujourd’hui îlink association – repose sur un processus créatif mais aussi, et avant tout, collaboratif.

Cette dimension collaborative s’exprime dans la concertation que coordonne l’association entre la communauté de contributeurs qu’elle a constituée, composée de futurs usagers (habitants, entreprises, commerçants, voisins, etc.), et toutes les autres parties prenantes du projet (aménageur, promoteurs, architectes, collectivités, etc.).

L’association crée le lien et anime un dialogue transversal permettant de concevoir un quartier adapté aux besoins de chacun. L’association endosse donc le rôle de médiateur au profit du collectif !


Le processus créatif en image

Facilitatrice, agitatrice, médiatrice, îlink association fédère différents acteurs qui ont envie de s’impliquer dans ce processus créatif de construction. Elle accompagne cette démarche par l’animation, la mise en réseau et l’organisation de session de travail collectif.

De cette énergie rassemblée, de ces expertises d’usage de la ville naissent de nouvelles propositions qui nourrissent et alimentent le projet. La construction prend ainsi un nouveau visage, celui du futur usager, du futur habitant.
Retour en image sur ce processus collaboratif et créatif !